Spécificité

La spécificité de l’Institut du Bon Pasteur, c’est-à-dire ce qui constitue sa raison d’être, se trouve dans la mission, confiée par le Saint-Siège, de défendre et diffuser la Tradition catholique sous tous ses aspects : doctrinal, apostolique et liturgique. Ainsi, l’IBP se propose de mettre des prêtres formés selon la tradition liturgique et théologique à la disposition de l’Eglise, afin d’assurer dans leur ministère un apostolat intégralement traditionnel.

Une telle mission est mise en œuvre premièrement par l’usage exclusif du Rit Romain Traditionnel (selon les livres liturgiques en vigueur en 1962, appelé aussi « forme extraordinaire du rit romain ») dans tous ses actes liturgiques. Ainsi, l’IBP cherche à répandre ce trésor liturgique de l’Eglise auprès de tous les fidèles catholiques, pour aider l’Eglise dans sa mission de reévangélisation du monde actuel, qui doit être nécessairement fondée dans la Tradition.

Deuxièmement, une telle mission est concrétisée par une formation spirituelle, philosophique et théologique traditionnelle, particulièrement selon la théologie de saint Thomas d’Aquin, si recommandée par les Souverains Pontifes. Cette mission réside aussi dans la possibilité donnée explicitement par le Saint-Siège d’une critique sérieuse et constructive des actes controversés du magistère récent, selon les principes théologiques qui ordonnent les divers degrés de magistère et l’assentiment qui leur est dû. Cela ne se fait pas dans le but de causer une vaine polémique, mais plutôt pour mettre à disposition des autorités ecclésiastiques des solides arguments théologiques pour la bonne interprétation ou, selon le cas, la correction de ces textes.

Suite à cette préoccupation de garantir une solide formation académique, les séminaristes de Courtalain ont la possibilité (après avoir fini les six années de formation au séminaire) d’obtenir le baccalauréat canonique de Théologie par l’Institut Catholique de Toulouse. De plus, la plupart des jeunes prêtres ordonnés à l’IBP poursuivent leur formation académique en présentant des maîtrises et des doctorats en théologie, en philosophie, en droit canonique, etc. Enfin, cherchant toujours à accomplir sa mission, l’Institut propose des colloques et des conférences sur plusieurs sujets de théologie et philosophie, en vue d’avoir une voix active dans les débats théologiques actuels. Ainsi, par exemple, entre 2006 et 2015 les membres de l’IBP proposèrent, en France, des colloques et des symposiums sur des sujets divers : liturgie, tradition ou mutation, questions d’ontologie thomiste. L’apostolat de l’Institut peut se développer dans des milieux divers : paroisses personnelles, mais aussi par des aumôneries, des écoles, par la prédication de retraites, par des œuvres de charité, des formations pour prêtres et laïques, etc. Tout cela qui sert au bien des âmes peut faire partie du ministère d’un prêtre de l’IBP.

Please publish modules in offcanvas position.